| Dossiers

Gens du voyage : un chemin vers les soins semé d’embûches

Marianne Langlet

Thème : Gens du voyage

L’accès aux soins des Tsiganes, qu’ils soient gens du voyage français ou Roms roumains, reste complexe. Les conditions de vie difficiles, les expulsions, les emplacements des terrains mais aussi les représentations culturelles de la maladie compliquent un chemin vers l’autonomie et l’utilisation, à l’égal de tous, du système de santé de droit commun

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

En Ille-et-Vilaine, une infirmière pour les gens du voyage

Pesée des enfants, accompagnement chez le médecin ou le dentiste, prise de rendez-vous chez un spécialiste ou encore animations centrées sur la prévention. Ulysse 35, une association qui s’occupe des gens du voyage sur les dix-huit terrains de l’agglomération rennaise, emploie une infirmière. Chaque jour, Annie Egu constate combien il est difficile pour cette population de se préoccuper de sa santé

Lire la suite…

Hôpital de Pontoise : une maternité à l’écoute

La maternité de Pontoise dans le Val-d’Oise reçoit régulièrement des futures mères de la communauté rom qui viennent accoucher à l’hôpital le plus proche de leurs lieux de campement. Afin de faciliter le contact, un partenariat s’est établi depuis une dizaine d’années entre ce centre hospitalier et la mission Roms de Médecins du monde

Lire la suite…

« Il faut tenir compte de ce qui fait leur singularité »

Depuis une dizaine d’années, Daniel Levy, médecin à Limoges, exerce sur les terrains des gens du voyage avec sa femme, sage-femme

Lire la suite…