N° 1010 | Le 17 mars 2011 | Décryptage

Folle défiance à l’égard de la folie

Joël Plantet

La défiance à l’égard de la maladie mentale et une surveillance sociale planifiée prennent progressivement le pas sur les soins psychiatriques. Mais la mobilisation contre la « police de l’intime » prend de l’ampleur.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner