N° 818 | Le 23 novembre 2006 | Dossiers

Femme-relais, un métier indispensable non reconnu

Entretien avec Bénédicte Madelin

Depuis la fin des années quatre-vingts, les femmes-relais jouent le rôle d’intermédiaire entre des personnes immigrées et des institutions. Cette fonction s’est peu à peu professionnalisée. Après un référentiel-métier en 1997, c’est un cadre déontologique qui est aujourd’hui proposé.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner