N° 693 | Le 22 janvier 2004 | Dossiers

Faut-il des parents à tout prix ?

Jacques Trémintin

Thème : Protection de l’enfance

Pour certains, maintenir absolument des liens entre l’enfant et ses géniteurs est vital. Pour d’autres, il faut au contraire rompre une relation à partir du moment où elle s’avère problématique. La réponse à ces dysfonctionnements parentaux se situe plus probablement entre ces deux extrêmes et ne relève pas d’une recette applicable à tous.

Le dernier livre de Maurice Berger a provoqué la controverse dans le milieu de la protection de l’enfance (lire interview). Il nous a semblé utile de donner la parole à son auteur, ainsi qu’à l’un de ses contradicteurs, Fréséric Jésu, pédopsychiatre (lire interview). Mais au préalable, il est intéressant de réfléchir à ce qui constitue le soubassement de la polémique : les parents sont-ils indispensables à l’équilibre de l’enfant ?

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Il faut recentrer la protection de l’enfance sur l’enfant

Pédopsychiatre à l’hôpital Bellevue de Saint Etienne, Maurice Berger dresse, dans son dernier livre, un constat alarmant de l’échec de la protection de l’enfance. Il s’en explique aujourd’hui.

Lire la suite…

Placement : favoriser la relation familiale

Frédéric Jésu, chargé de mission « enfance familles » à la Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé de Paris, refuse que quelques cas dramatisés remettent en cause le nécessaire retissage des relations entre les enfants placés et leurs parents. Il explique pourquoi.

Lire la suite…