Le 12 mai 2020 | Jérémy Lenchantin, éducateur spécialisé | Espace du lecteur

Et lui… il en pense quoi ?

www.educspeparlonsen.blogspot.com

Thèmes : Usager, Relation

« Aujourd’hui, j’ai rencontré un jeune homme. En fait… Non… Il a été obligé de venir nous voir…
– Pas grave ? !
– Non sauf que… Club de prév… Absence de mandat, libre adhésion… C’est pas trop notre truc de recevoir des jeunes dans la contrainte
– Pourquoi il est obligé ?
– Apparemment c’est un voleur, menteur, bagarreur…
– Il est viré, alors ? ! Viré d’où ?
– En fait… Non… Il est obligé par le collège pendant une semaine de rencontrer différentes structures/services… D’être en lien avec des adultes, qui lui font découvrir un métier. Ils appellent ça l’inclusion/exclusion…
– Ah ! Donc, il est obligé de venir
vous voir alors que chez vous ce
n’est pas obligatoire, il est viré mais
pas complètement, il doit rencontrer des
adultes qui doivent lui faire comprendre que
c’est dur le travail et que la vie des adultes n’est pas marrante… C’est ça ? !
- … Oui !
– Pourquoi ? »
Parce que. Pour nous, on pense que c’est malgré tout un moyen de créer du lien. Pour mon chef de service, c’est l’opportunité de travailler le partenariat et de rester en lien avec nos financeurs… Pour le mec qui s’occupe du service des sports, bah… il a l’habitude, il en a vu des pires et avec lui ça se passe bien, les gosses avec lui ils comprennent…
Pour l’espace jeune, euh… ils n’ont pas vraiment le choix c’est un service de la mairie, mais le gamin il ne faut pas qu’il entre en relation avec les autres jeunes, tu comprends il n’est pas là pour s’amuser… Pour le service médiation prévention, c’est pour son bien et puis le médiateur il sera toujours
là s’il a besoin, parce que lui il en a vu
d’autre, il les a prévenus… Avant
qu’ils ne soient prévenus… Pourtant, il leur avait dit que s’ils continuaient ils iraient… en prison parce que lui, lui il… sait. Y’en a plein qui ont pleuré dans ses bras… en prison. Alors ils l’ont remercié, il avait raison. Si seulement ils l’avaient écouté… Si seulement ils l’avaient écouté lui qui savait…
Pour le proviseur, c’est la dernière chance parce que même s’il est souple et tolérant lui… bah… les voleurs, menteurs, violents, faut qu’ils se rendent compte de leurs actes, qu’ils réfléchissent à leurs bêtises et quel meilleur moyen que de nettoyer des tribunes avec des adultes qui vont lui faire comprendre que la vie c’est… dur. Parce que ce gamin forcément, il avait pas encore pigé… Faut quand même pas lui donner envie de recommencer ses conneries là. Pour son père qui pleure tout ce qu’il peut c’est le déshonneur de son propre fils et ça ne peut rien être d’autre face à ce premier tribunal scolaire…
« - Et pour toi, alors, c’est quoi ce jeune ?
– C’est un gamin, c’est un gamin qui a réussi en trois mois à s’intégrer dans un collège. C’est un gamin qui connait tout sur la mécanique, c’est un gamin qui ne veut pas parler de lui parce que de lui on ne lui en a jamais parlé. C’est un gamin qui a été séparé de sa famille et qui a été placé en foyer mais qui… ne sait pas pourquoi… C’est un gamin qui a un papa au chômage et qui ne parle pas un mot Français…