N° 990 | du 21 octobre 2010

Sommaires

Le 21 octobre 2010

Educs free-lance pour jeunes marginalisés

Thème : Insertion

À Marseille, le Groupement d’éducateurs pour l’insertion des jeunes (GEPIJ) a été créé en 2005 par trois éducateurs spécialisés qui entendaient ainsi poursuivre l’action entreprise dans le cadre du programme Trace (trajet d’accès à l’emploi), supprimé en 2003. Le but de cette association est d’intervenir auprès des jeunes en voie de marginalisation en menant de front le règlement des problématiques sociales et les actions liées à l’insertion professionnelle. Cette pratique originale a dû faire ses preuves auprès des institutions, mais les conseillers de la mission locale ont vite compris la plus-value apportée par cet échange avec le GEPIJ.

  • Social actualités
  • La chronique d’Etienne Liebig
  • Le billet de Jacques Trémintin
  • L’actu de la semaine
    • L’enfer de la rétention administrative
  • Dossier : Educs free-lance pour jeunes marginalisés
    • Un groupement d’éducateurs pour l’insertion des jeunes (Gepij) à Marseille
    • L’association cumule les originalités dans son fonctionnement et son modèle économique
  • Rebonds
    • Les formations du champ social : cinquième roue du carrosse ?
    • Educateur ou opérateur fonctionnel du social : fin d’un diplôme
    • Que font les formateurs ?
  • Film pédagogique
    • Adoption : la problématique de l’attachement du petit enfant
  • Culture
    • Vénus noire, un film français d’Abdellatif Kechiche
  • Annonces
  • Livres
    • Les visites médiatisées pour les familles séparées - Sous la direction de Catherine Sellenet
    • Repères pour le placement familial - Daniel Coum