N° 1128 | Le 28 novembre 2013 | Décryptage

Du rififi dans les centres éducatifs fermés

Joël Plantet

Âgés de dix ans, les centres éducatifs fermés sont englués dans une réputation exécrable, faite de violences, d’incompétence des professionnels et d’impréparation de projet. Faut-il les conserver ?

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner