N° 997 | Le 9 décembre 2010 | Dossiers

Délinquance • Les réponses différentes des chercheurs

Le rapport sur la délinquance remis le 3 novembre dernier à Nicolas Sarkozy, par Jean-Marie Bockel, n’apporte rien de bien neuf. Il ressasse un certain nombre de vieilles idées qui ont fait le lit des politiques répressives de ces dernières années : mise en accusation des parents et repérage des troubles du comportement chez l’enfant, dès 2-3 ans. L’occasion de se tourner vers le travail de recherche mené par les chercheurs en criminologie, trop souvent négligé par les médias et méprisé par les décideurs.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner