Le 3 mars 2005 | Dossiers

Comment l’épargne solidaire participe à l’insertion

Propos recueillis par Katia Rouff

Thèmes : Entreprise d’insertion, Économie sociale

Des épargnants choisissent de placer de l’argent avec un objectif précis : que ces fonds permettent d’aider des créateurs de petites ou micro-entreprises exclus du système financier classique par manque de moyens. Ce placement rapporte aux souscripteurs et en même temps il contribue à réinsérer socialement des publics en difficulté. Guy Courtois préside le comité d’attribution du label Finansol [1] et nous explique le fonctionnement de ce crédit solidaire

[1L’association Finansol, créée en 1995, a pour objectif la promotion des circuits et des acteurs de la finance solidaire.

Depuis 1997 un comité composé de personnalités indépendantes et représentatives de la société civile attribue le label Finansol qui permet d’identifier les produits d’épargne solidaire. Des produits qui prennent en compte la rentabilité sociale, environnementale et financière. Le label vise à donner une garantie de transparence, d’éthique et de solidarité aux produits d’épargne qu’il distingue et assure l’épargnant de l’usage solidaire de ses placements. Les produits labellisés doivent respecter des critères stricts quant à l’utilisation de l’épargne ou de ses revenus. Une transparence totale est exigée dans l’utilisation des fonds par les intermédiaires financiers et l’épargnant doit être tenu informé régulièrement des actions menées grâce à son épargne.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Exemple de projets réalisés grâce à l’épargne solidaire

La boutique Bio-Ethiquette ouvre ses portes grâce au soutien de la Nouvelle économie fraternelle (la Nef) [2]

Lire la suite…

Un intérêt grandissant pour l’épargne solidaire

Trois questions à Pascale-Dominique Russo, journaliste experte en économie sociale, coordinatrice d’un guide pratique consacré à l’épargne alternative et solidaire édité par Alternatives économiques

Lire la suite…

L’épargne solidaire au service de la création d’une régie de quartier

Grâce à l’appui de Prisme 95, délégation de l’association France Active dans le Val-d’Oise, la régie de quartier de Bezons [4] a ouvert ses portes en 2003. Elle crée une dynamique de quartier proposant aux habitants travail et moments de convivialité

Lire la suite…

Un montage financier exemplaire

France Active a octroyé deux prêts à la régie de quartier de Bezons et l’a aidée à obtenir les financements complémentaires au démarrage de son activité, comme le précise Cyril Baraban, directeur de l’association Prisme 95, délégation de l’association dans le Val-d’Oise.

Lire la suite…