N° 1169 | Le 17 septembre 2015 | Myriam Léon | Dossiers

Bidonvilles • À Gardanne, pas d’expulsion sans solution !

Thèmes : Logement, Gens du voyage, Insertion, Précarité

« On ne peut pas continuer à accepter que des familles soient chassées d’un endroit sans solution. » Lui, président, François Hollande l’a promis.

À Gardanne, ville d’environ 20 000 habitants située entre Aix-en-Provence et Marseille, le maire Roger Meï tente de réaliser la promesse. Depuis 2012, l’ancienne cité minière expérimente l’accompagnement global d’une douzaine de familles roms. Assuré grâce à la synergie des services municipaux, de travailleurs sociaux et de bénévoles, les familles sont accompagnées vers le droit commun, pour que le campement disparaisse progressivement.

À contre courant de la politique d’expulsions systématiques des bidonvilles, ce processus en cours démontre la possibilité d’une alternative.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner