N° 1036 | Le 27 octobre 2011 | Dossiers

Apprendre à travailler ensemble

Jacques Trémintin

Thème : Pratique professionnelle

Michèle Joseph est assistante sociale et travaille dans un centre d’addictologie. Pour cette praticienne de la clinique de concertation, l’originalité de cette démarche se situe bien dans le rôle central joué par l’usager pour aider les intervenants à travailler ensemble, notamment quand ils se retrouvent dans une impasse.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

La clinique de concertation

Apparue en 1996, la clinique de concertation propose une approche originale consistant à réunir professionnels et entourage de l’usager. Ensemble, à leur niveau et de leur place, ils vont confronter leurs points de vue, leurs compétences et leurs savoir-faire pour faire avancer la situation. Pour confidentielle qu’elle soit, cette démarche a séduit nombre de praticiens qui y voient une synthèse de plusieurs courants de pensée contemporains.

Lire la suite…

La clinique de concertation • La force du collectif

Apparue en 1996, la clinique de concertation propose une approche originale consistant à réunir professionnels et entourage de l’usager. Ensemble, à leur niveau et de leur place, ils vont confronter leurs points de vue, leurs compétences et leurs savoir-faire pour faire avancer la situation. Pour confidentielle qu’elle soit, cette démarche a séduit nombre de praticiens qui y voient une synthèse de plusieurs courants de pensée contemporains.

Lire la suite…