N° 685 | Le 6 novembre 2003 | Dossiers

Accompagner des personnes en difficulté avec des ânes

Propos recueillis par Jacques Trémintin

Thème : Médiation

La zoothérapie est très à la mode depuis quelques années. Nadège Champeau [1], éducatrice ânière, met en garde contre l’utilisation abusive de cette appellation. Selon elle, pour accompagner des personnes en difficulté dans une activité éducative ou thérapeutique avec des ânes, les qualités humaines valent mieux que de gros diplômes.

[1Nadège Champeau, éducatrice spécialisée depuis 1993, a quitté le milieu institutionnel en 1999 pour devenir éducatrice ânière, employée à l’année par l’association Liâne, elle travaille en partenariat avec sept institutions sur des projets en liaison avec l’âne.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

L’âne un support de médiation ?

Après le chien, le cheval… l’âne peut-il servir de support de rééducation pour des populations souffrant de déficiences et d’inadaptation ? Les amateurs, praticiens et passionnés en sont convaincus. Ils militent activement pour favoriser et développer l’utilisation de ce support pas comme les autres.

Lire la suite…