N° 1220 | Le 11 janvier 2018 | Lætitia Noviello | Dossiers

Mineurs isolés • À la recherche du travail social

Thèmes : Mineur étranger, Pratique professionnelle

L’accueil des mineurs isolés étrangers en France heurte les valeurs du travail social. Alors que des professionnels acceptent de pratiquer un contrôle social lors d’évaluations très contestables, l’accompagnement reste majoritairement dévolu aux citoyens bénévoles et aux organisations humanitaires. Précarisation et manque de réflexion éthique entretiennent une situation critique pour les jeunes.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Reportage • De l’urgence humanitaire à la lutte pour le droit

Des bénévoles pallient au quotidien la politique gouvernementale de non accueil. Depuis 2015, des collectifs s’organisent et se professionnalisent pour répondre aux besoins primaires des exilés. Dans l’urgence humanitaire, ils oublient la démarche militante, même si le durcissement de l’État suscite des sursauts.

Lire la suite…

Entretien • «  Le rôle d’une ONG est d’intervenir quand il y a un danger imminent »

Face à la situation des mineurs non accompagnés, l’organisation non gouvernementale lance un programme d’hébergement citoyen.

Lire la suite…