N° 1221 | Le 23 janvier 2018 | par Katia Rouff-Fiorenzi | Dossiers

action médico-sociale précoce • L’urgence de ne plus attendre

Thèmes : Enfance, Handicapés

Les centres d’action médico-sociale précoce assurent la prise en charge globale et pluridisciplinaire d’enfants âgés d’un jour à six ans qui présentent des troubles du développement, pathologies ou handicaps. Mais leur vocation à agir le plus tôt possible se heurte au manque de places et aux disparités territoriales.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Témoignage • Entre l’orientation et le premier bilan, la moitié d’une vie de jeune enfant

« Née grande prématurée, Olivia a bénéficié du suivi « Chrysalide » au Camsp qui diagnostique les troubles liés à cette situation. L’équipe pluridisciplinaire qui lui offre une prise en charge globale nous a beaucoup apporté et permis de bénéficier d’un (...)


Rézocamsp • Réseau de campagne

Dans une zone rurale, des professionnels ont créé du lien pour répondre aux besoins des jeunes enfants jusqu’à leurs six ans.

Lire la suite…

Entretien avec Geneviève Avenard • Batailler contre la discrimination

Que pensez-vous de la situation des Camsp ?
La contribution très étayée de l’AneCamsp à notre rapport annuel de 2015 consacré à la protection de l’enfant notamment handicapé (1), a permis de mettre en lumière la place centrale des Camsp dans la (...)