N° 1214 | Le 5 octobre 2017 | par Lætitia Noviello | Angle droit

Souffrance psychique • Les jeunes patients restent en salle d’attente

L’expérimentation de prise en charge précoce des enfants et des adolescents en souffrance psychique n’est toujours pas lancée. Cette mesure visant à lutter contre la saturation des services avait créé une polémique entre psychologues et psychiatres.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner