N° 1214 | Le 5 octobre 2017 | par Lætitia Noviello | Tribune des résistances

Hébergement d’urgence • Grandeur immobilière et décadence sociale

À Toulouse, dans le cadre d’un projet immobilier, la direction de la Croix-Rouge a décidé de transférer une cinquantaine de personnes hébergées vers un centre sous tension où 120 personnes au total seront accueillies. Salariés et personnes hébergées s’y opposent.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner