N° 1214 | Le 5 octobre 2017 | par Armandine Penna | Dossiers

Bidonvilles • L’insertion par l’emploi

Pour les habitants des bidonvilles, le travail représente une porte de sortie de la précarité. Trois ans après l’extinction des mesures « transitoires », les personnes d’origine roumaine et bulgare peuvent enfin travailler en France au même titre que tout citoyen européen. Des leviers existent, même si des freins persistent.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner