N° 917 | du 19 février 2009 | Numéro épuisé

Dossiers

Le 19 février 2009

Alcoolo-dépendance - Un outil pour les enfants

Mylène Béline

Le site « dans ma famille l’alcool devient un problème » est là pour répondre aux questions de ces enfants. Outre son volet informatif – documentation, adresses pour obtenir de l’aide – très pertinent, le véritable challenge de cet outil est assurément son forum de discussion anonyme. On y trouve des contributions sur le point de vue de l’alcoolo-dépendant, mais aussi de son entourage : témoignages sur les difficultés, pour ne pas dire l’enfer, du vécu quotidien, conseils basés sur l’expérience, paroles d’encouragement et de soutien, le tout d’une authenticité poignante.

Ce faisant, apparaissent l’imbroglio de l’alcoolo-dépendance, le côté souvent insurmontable des difficultés, la douleur et le doute en matière de réparation des dégâts. Selon Jean-Marc Le Hunsec, responsable du forum : « C’est la limite de l’outil : sous chaque cas exposé on sent une telle détresse que la nécessité d’une prise en charge spécifique est une évidence. Mais le fait d’avoir posé le problème est déjà une aide et peut constituer une amorce vers un autre espace d’aide. » C’est du reste le conseil qui apparaît souvent dans les échanges « ne reste pas seul, va vers un groupe de parole, un psy ».

Créé en mars 2007 par l’ANPAA et la DATIS [1], le site est régulièrement fréquenté. Quant à la cible de départ, « les jeunes », Jean-Marc Le Hunsec souligne : « Notre objectif n’est pas totalement respecté puisqu’ils ne représentent qu’un tiers des contributions. Ceci s’explique par le peu de moyens dont dispose l’action pour se faire connaître, par le fait qu’il est très difficile de parler des addictions en général, et de l’alcool en particulier qui n’intéresse pas. En outre, cette démarche s’adresse aux jeunes, non pas sur leur propre consommation mais sur une problématique liée à l’addiction des parents. Au tabou lié à l’alcool s’ajoute le risque d’une levée de bouclier des familles. » Malgré ces bémols le site a fait la preuve de son utilité.

Du reste la convention partenariale est reconduite. Un projet de « chats » avec divers intervenants est en cours, qui permettrait de parfaire l’efficacité du service et d’augmenter son attractivité.


[1DATIS drogues alcool tabac info service - 10-16 rue de la justice - 75020 Paris. Tél. 01 40 32 37 37- mail : datis@drogues-info.fr


Dans le même numéro

Dossiers

« Créer suffisamment de confiance avec les parents pour qu’ils laissent l’enfant aller à l’extérieur »

Entretien avec Jean-François Croissant, psychologue clinicien, formateur, superviseur en alcoologie et codirecteur pédagogique de Pégase Processus, centre de psychothérapie, de formation et de recherche à Saint-Brieuc dans les Côtes-d’Armor [2].

Lire la suite…

À Rennes, un groupe de parole pour les enfants de parents alcooliques

Constatant l’absence quasi totale de proposition d’aide spécifique aux enfants vivant l’alcoolo-dépendance d’un ou de deux parents, l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictilogie et le centre de cure ambulatoire en addictologie de Rennes décident, en 2000, de donner la parole à ces enfants [4]

Lire la suite…

L’enfant acteur malgré lui

Repérer le rôle de l’enfant dans un milieu familial à problématique alcoolique donne des clés pour mieux cerner son vécu et ses difficultés et permet de mieux l’aider.

Jean-François Croissant nous parle de ces rôles décrits par Sharon Wegscheider-Cruse.

Lire la suite…

Parents alcooliques : quel soutien pour l’enfant ?

« Les enfants parlent de leur tristesse, ils pleurent souvent chez eux. Ils disent leur colère quand le parent est ivre. Et puis il y a toutes les peurs et les angoisses. Celle du regard des autres : la honte quand les copains sont témoins de (...)