N° 1195 | du 10 novembre 2016

Critiques de livres

Le 10 novembre 2016 | Jacques Trémintin

Philosophie sociale

Laurent Ott


éd. Chronique Sociale, 2016, (160 p. - 12,50 €) | Commander ce livre

Thème : Pédagogie

La somme que nous propose ici Laurent Ott est au croisement de son doctorat de philosophie et de sa longue et riche expérience en tant qu’éducateur spécialisé, instituteur, animateur socioculturel et militant de terrain. Revisitant toute une série de concepts qu’il éclaire de sa vision d’une philosophie sociale, outil qu’il veut mutualiser, l’auteur ne recherche pas le consensus. Il préfère bousculer les évidences, afin d’enrichir la pratique d’une conceptualisation théorique.

Aux réflexions largement partagées sur l’éloge de la fragilité (atout plus que défaut), l’importance du moment éducatif (celui de la rencontre) sur le lieu (l’espace institutionnel où il se produit) ou encore le rejet de l’idéologie qui naturalise l’exclusion (en l’enfermant dans des catégories figées) s’opposent des thèses bien plus polémiques. Ainsi, du rejet de l’incantation de l’équité dénoncée ici comme un prétexte pour trier les pauvres entre eux et leur donner un numéro d’ordre et de priorité. Ainsi, de l’indispensable renoncement à ses rêves et son romantisme condamné comme autant de freins au pouvoir d’agir. Ainsi, du refus de tout projet accusé de différer le besoin immédiat, d’isoler et d’individualiser, en détournant l’analyse des problèmes. Argumentation, démonstration et raisonnement que le lecteur jaugera à l’aune de son propre sens critique.


Dans le même numéro

Critiques de livres