N° 746 | du 24 mars 2005 | Numéro épuisé

Dossiers

Le 24 mars 2005

« Nous souhaitons intégrer le handicap physique à la mode »

Propos recueillis par Katia Rouff

Thème : Handicapés

L’institut d’éducation motrice Charlemagne de Ballan-Miré dans l’Indre-et-Loire [1] organise, en octobre 2005, Mode H, le premier forum européen de jeunes créateurs de mode adaptée aux personnes handicapées motrices. Son directeur, Serge Lopez a répondu à nos questions sur ce projet

En 2002, six jeunes de votre structure participaient à un défilé de mode dans le cadre de Young Art, un forum de jeunes créateurs de mode en Lituanie. Seules personnes handicapées motrices du forum, les jeunes représentaient la France en portant des vêtements qui rappelaient quatre régions. Comment s’est déroulé ce défilé ?

Les jeunes ont été parfaitement intégrés à ce défilé spectacle et aux manifestations qui l’ont entouré. Les organisateurs ont compensé le manque d’accessibilité architecturale par une très forte présence humaine constante et de qualité. Notre venue leur a fait prendre conscience que les personnes handicapées pouvaient participer aux manifestations culturelles et que l’Europe – qu’ils devaient rejoindre bientôt — ne se ferait pas sans elles, même si dans ces pays dits « émergeants » les priorités au quotidien peuvent sembler autres.

Qu’a apporté cette expérience aux jeunes ?

Une ouverture vers d’autres pays et d’autres cultures, la participation en tant qu’acteurs culturels à une manifestation d’envergure, le dépassement de soi (voyage, adaptation et présence sur scène devant 900 personnes) et enfin la rencontre avec les autres participants.

Mode H prend racine en 2003 avec la signature d’une charte sur l’accessibilité à la mode vestimentaire pour les personnes handicapées. En quoi consiste-t-elle et par qui est-elle signée ?

Elle pose les principes d’une collaboration visant à faciliter l’accès des personnes handicapées à la mode vestimentaire et est élaborée en référence au traité d’Amsterdam (1997), à la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne (2000) et à la déclaration de Madrid (2002). Son objectif : œuvrer pour la reconnaissance du droit des personnes en situation de handicap à la diversité et à la pleine jouissance de leurs droits humains y compris celui de porter des vêtements qui leur plaisent. Cette charte a été signée par la Mutualité d’Indre-et-Loire, l’association Horizon 2000 pour la Belgique, la fondation de promotion des arts de Dusetos pour la Lituanie, la Lettonie et l’Espagne. Les partenaires de Mode H s’engagent pour une coopération durable dans l’organisation d’événements culturels dédiés à l’accessibilité pour tous.

Vous organisez, le 18 octobre 2005, la manifestation Mode H, premier forum européen de jeunes créateurs de mode adaptée à Tours. Quel est son objectif ?

Nous souhaitons intégrer le handicap physique à la mode et à la confection de vêtements grâce à la création, des techniques de production adaptées et des techniques de distribution afin de satisfaire les aspirations des jeunes handicapés à porter des vêtements qui leur plaisent.

Comment se déroulera la journée ?

Le matin auront lieu des Assises sur le thème de l’accessibilité à la culture en Europe pour les personnes handicapées. En fin d’après midi, un défilé spectacle présentera les réalisations des jeunes créateurs européens. Chaque modèle sera présenté conjointement par des mannequins valides et handicapés. Durant toute la journée, des experts de la mode et du handicap animeront un forum santé. Enfin, une exposition présentera des accessoires de mode et des vêtements adaptés. Elle rendra compte de l’innovation de ceux-ci et des différentes phases de leur création.

Pourquoi avez-vous choisi de faire participer la Lituanie, la Lettonie, la Belgique et l’Espagne ?

C’est surtout des opportunités de rencontres qui ont guidés ces choix. Une éducatrice lituanienne de l’IEM nous avait présenté les organisateurs du forum Young Art. Ils nous ont mis en relation avec la Lettonie. Nous avons également contacté la Belgique et l’Espagne grâce à notre réseau relationnel. Il est intéressant de travailler avec des pays dits « émergeants », comme la Lettonie et la Lituanie et des pays voisins, comme la Belgique et l’Espagne, avec lesquels les échanges entre jeunes peuvent être réguliers.


[1Institut d’éducation motrice Charlemagne - Chemin des Tours de Charlemagne - 37510 Ballan-Miré. Tel. 02 47 48 76 76 - mail : iem-charlemagne@wanadoo.fr


Dans le même numéro

Dossiers

Image de soi et handicap

Les personnes en situation de handicap souffraient très fréquemment d’un déficit d’image. Tant pour des raisons culturelles qu’institutionnelles, leur condition de personnes stigmatisées ou de mineurs à vie a contribué à négliger leur image personnelle. Celle-ci était alors le reflet de leur exclusion sociale, comme dans les hôpitaux psychiatriques où des patients demeuraient parfois en pyjama tout au long des journées… Depuis quelques années, émerge une prise de conscience de l’importance du look dans les interactions sociales, et par conséquent du rôle de l’image de soi dans la possibilité ou non de « participer socialement » ce qui reste le but ultime de toute action sociale ou médico-sociale

Lire la suite…

Discussion avec Delphine Censier

Delphine Censier est tétraplégique et pose en lingerie fine pour une expo de photos. Pourquoi ? Provocation ? Voyeurisme ? Ou est-ce tout simplement une voie ouverte au droit à l’image de soi ? Entretien

Lire la suite…