N° 1098 | du 21 mars 2013

Critiques de vidéos

Le 21 mars 2013 | Une production Abacaris films

Maltraitance : alertez les bébés

Katia Rouff

2 x 52 minutes, 21,90 € (usage privé), 62 € (usage institutionnel).
Contact : Tél. 01 48 05 19 19
www.abacaris-films.fr

Thème : Maltraitance

La souffrance et le silence. La preuve et le soin.

Pouponnière d’Antony (Hauts-de-Seine). Marie a huit mois. Vêtue d’un body blanc rayé de bleu, elle écoute attentivement une professionnelle qui la prépare à la consultation de la psychanalyste Claude Halmos, où elles iront ensemble le lendemain. Marie, placée suite à des maltraitances parentales, est sans cesse malade et inquiète les professionnels.

Consultation de Claude Halmos. Marie, assise sur les genoux d’une « maternante », dévore des yeux la psychanalyste qui lui raconte l’histoire de sa naissance et les souffrances physiques et morales subies. Elle lui explique que ses parents, eux-mêmes maltraités dans l’enfance, n’ont jamais été aidés. Grandis sans amour, il leur a été impossible de lui donner ce qu’ils n’ont pas reçu. En entendant ces paroles, Marie pleure à chaudes larmes et longtemps. Claude Halmos, l’encourage à se libérer de toute cette tristesse et de l’incompréhension qui l’empêche de donner sa confiance aux adultes.

Cette scène émouvante fait partie du documentaire, diffusé depuis 2012, mais réalisé onze ans plus tôt par Elisabeth Coronel, Arnaud de Mezamat et Claude Halmos. Il pose sans détour la question de la maltraitance des tout-petits et transmet des vérités dérangeantes : son ampleur saisissante, son origine familiale, ses effets destructeurs sur le psychisme. Les auteurs insistent : face à la maltraitance physique, psychologique et sexuelle des tout-petits, notre société reste dans l’ignorance, le silence, le fatalisme. En suivant le travail de la pouponnière d’Antony, inspiré du travail de Françoise Dolto, le documentaire nous montre aussi que les prises en charge sont possibles.