N° 1145 | du 10 juillet 2014

Critiques de livres

Le 10 juillet 2014 | Jacques Trémintin

Leur sexualité n’est pas un handicap

Jean-Luc Letellier


éd. érès, 2014 (203 p. ; 21 €) | Commander ce livre

Thème : Sexualité

Enfermés dans des représentations réductrices de la sexualité humaine, nous n’appréhendons l’accès à la vie affective et sexuelle que sur le registre de la contamination, de la procréation et du risque. La peur d’être débordés par des pulsions devenues incontrôlables, la limitation culturelle longuement dominante à la seule fonction de reproduction et l’amalgame avec les débordements violents provoqués par l’excitation nous empêchent de concevoir cet acte comme avant tout source de plaisir, d’échange et d’harmonie. Renvoyant cette dimension pourtant essentielle à l’équilibre humain à la seule vie privée, nous avons renoncé à toute éducation et à toute réflexion méthodologique et éthique, nous montrant incapables de nous représenter comment les autres peuvent la vivre. Nous sommes toutes et tous des handicapés sexuels, affirme avec force Jean-Luc Letellier, qui déplore le poids des tabous et des préjugés.

Ce qui est vrai pour le citoyen moyen, l’est tout autant pour les travailleurs sociaux en charge de populations fragilisées. L’absence de toute formation pèse lourdement sur leur capacité à répondre aux besoins exprimés, laissant libre cours à une maltraitance qui ne dit pas son nom mais pourtant bien présente dans les institutions. Que cela prenne la forme d’interdictions attentatoires à la vie affective ou d’atteintes profondément irrespectueuses à l’intimité, ce sont les droits des personnes qui sont remis en cause. L’auteur ne se contente pas de dénoncer cet état de fait. Il propose une démarche pédagogique, qu’il a expérimentée à plusieurs reprises, pour remédier à cette carence de l’éducation à la sexualité et à la sensualité. Riche de témoignages et d’exemples de terrain et fort d’un contenu juridique et d’un apport physiologique cet ouvrage, rédigé non par un psy ou par un sexologue, mais par un éducateur spécialisé-formateur, mérite toute l’attention du lecteur.


Dans le même numéro