N° 923 | du 2 avril 2009 | Numéro épuisé

Dossiers

Le 2 avril 2009

Témoignage de Malika Medjellekh

Propos recueillis par Katia Rouff

Responsable du service hébergement de la Sauvegarde de l’adolescence à Paris, partenaire de Relo.je insertion.

La Sauvegarde de l’adolescence intervient dans le cadre de l’action sociale préventive et éducative auprès des mineurs, des familles et des jeunes adultes. Notre service hébergement accompagne, durant leur séjour, des jeunes Parisiens en situation de précarité engagés dans un parcours d’insertion et orientés vers nous par les missions locales et le centre d’initiatives pour l’emploi des jeunes (CIEJ). Nous disposons de seize studios et de sept chambres loués à des bailleurs sociaux, dans lesquels les jeunes restent en moyenne un an. Durant leur séjour, nous les préparons à rejoindre un logement autonome dans le parc social, les incitons à se stabiliser dans l’emploi, leur apprenons à gérer un logement et un budget. Nous présentons ensuite leur dossier à nos partenaires, pour lesquels nous constituons une caution morale : direction du logement et de l’habitat, préfecture, Dalo logement, Dalo hébergement…

Travailler avec les membres de Relo. je insertion est très important pour nous. Alors que nous sommes happés par le travail au quotidien, le réseau nous permet de rencontrer les acteurs de l’hébergement des jeunes, de bien connaître leur rôle et leur action et de travailler avec eux. Le réseau nous considère comme un service qui va consolider le parcours des jeunes et leur permettre d’accéder au logement durable. De notre côté, nous orientons vers lui certains résidants suite à un accident de parcours. Ils sont alors logés dans une studette en foyer de jeunes travailleurs, en résidence sociale… Cette collaboration nous permet de mener une action cohérente autour du jeune et d’éviter les situations d’échec. »


Dans le même numéro

Dossiers

Le travail en réseau et intervention sociale :

Entretien avec Philippe Dumoulin, directeur général adjoint de l’Institut régional du travail social (IRTS) du Nord/Pas de Calais.

Lire la suite…

Une résidence pour les jeunes en fin de parcours d’insertion

À Paris, le centre Cerise gère une petite résidence sociale pour jeunes et un centre socioculturel. Membre du réseau Relo. je insertion, l’équipe a la possibilité d’orienter vers lui les jeunes qui sortent de la résidence sans solution de logement autonome.

Lire la suite…

Témoignage de Jean-Daniel Maucolin

Responsable du centre d’hébergement d’urgence Corot entraide et membre de Relo.je insertion.

Lire la suite…

Quand les travailleurs sociaux agissent en réseau

Le réseau Relo. je insertion regroupe dix structures franciliennes spécialisées dans l’hébergement des jeunes en difficulté. Ce collectif a pour objectif le développement d’une synergie entre des structures complémentaires favorisant des parcours résidentiels comme support à l’insertion des jeunes. Un partenariat destiné à offrir un parcours résidentiel durable et éviter les situations d’échec.

Lire la suite…