N° 792 | du 6 avril 2006 | Numéro épuisé

Dossiers

Le 6 avril 2006

Les choristes en vrai

Labertrandie Didier

Pour les jeunes chanteurs, la chorale de l’institut, qui a enregistré 3 CD et se produit parfois devant 1000 spectateurs est bénéfique à plus d’un titre

« C’est comme une deuxième version du film “Les Choristes”, mais la nôtre se passe en vrai », s’amuse à dire Michel Bouscayrol, père des « Petits Chanteurs du Causse ». C’est le nom que porte la chorale qu’il a créée voici bientôt 15 ans alors que cet ancien professeur de gymnastique venait de se reconvertir, à la suite d’un accident, dans le métier d’éducateur spécialisé. « Dès que je suis arrivé à Grèzes, en 1992, on m’a demandé de réfléchir à la mise en place d’activités de décloisonnement. J’ai proposé le chant. J’en avais repéré deux ou trois qui chantaient bien. On a formé un groupe qui est devenu une chorale après un an de répétitions. Le répertoire était alors composé de chants faciles à apprendre et on a donné nos premiers concerts dans les maisons de retraite des environs » se souvient Michel Bouscayrol.

Depuis, les choristes de Grèzes se sont affirmés : ils ont enregistré une cassette et trois CD, se sont produits dans de nombreuses régions françaises (leur prochaine tournée, en juillet, les conduira dans les Hautes-Pyrénées) et donnent autour d’une trentaine de concerts par an. C’est ainsi qu’il leur est arrivé de chanter devant plus de mille personnes : « Quand ils voient tant de personnes les applaudir et qu’ils lisent le lendemain des articles élogieux les concernant dans la presse locale, ils ne se sentent pas si nuls que ça », explique leur chef de chœur, Michel Bouscayrol, désormais à la retraite mais qui continue pourtant à chapeauter ses Petits Chanteurs du Causse.

Il faut savoir que ce groupe, constitué d’une bonne quinzaine d’éléments, compte parmi ceux-ci une douzaine d’internes. Lesquels partagent le même appartement, dans l’un des bâtiments de l’institut. « Le choix de rejoindre la chorale est individuel et nous n’imposons aucun critère sur la qualité de la voix ou de l’oreille. Seule est prise en compte la motivation », précise Michel Bouscayrol. N’empêche, le répertoire des Petits Chanteurs du Causse ne ferait pas rougir nombre d’autres chorales : Barbara, Ferrat, Brassens, mais aussi Dvorak, Beethoven et Verdi sont aujourd’hui au programme de leurs récitals. Sans oublier un peu de rap ou de chant traditionnel occitan. « Cette chorale leur est bénéfique à plus d’un titre, conclut leur chef de chœur. Que ce soit pour l’apprentissage du texte, sa mémorisation ou encore la rigueur et la concentration qu’exige l’exercice du chant choral. Mais c’est également très bénéfique en terme de socialisation et de revalorisation de l’image de soi ».


Dans le même numéro

Dossiers

L’ITEP de Grèzes en Aveyron : se reconstruire en apprenant

L’institut thérapeutique, éducatif et pédagogique de Grèzes, en Aveyron, se distingue par le large éventail de formations professionnelles qualifiantes qui y sont dispensées. Une complémentarité et une proximité fortes ont été instaurées entre la salle de classe et l’atelier. Mais ici surtout, la formation est conçue comme une reconstruction du sujet

Lire la suite…