N° 787 | du 2 mars 2006 | Numéro épuisé

Critiques de livres

Le 2 mars 2006 | Patricia Delage

Les centres éducatifs renforcés, pulsations du social

Collectif


éd. érès, 2005 (223 p. ; 16 €) | Commander ce livre

Thème : Délinquance

Créés il y a près de dix ans, les centres éducatifs renforcés (CER) doivent-ils être perçus comme des instruments actifs d’une idéologie liée à la répression ou comme des lieux d’expérimentation éducative ?
La revue Empan nous propose dans ce numéro « une réflexion sur les CER, dans un climat difficile entre les tenants du « nettoyage » et ceux de l’éducatif. »

Ce dispositif des centres éducatifs renforcés, faisant suite à plusieurs autres expérimentations, de fait, repose la question du véritable enjeu de la prévention spécialisée. Entre témoignages de professionnels de l’éducation spécialisée directement concernés et détours théoriques, cet ouvrage apporte un éclairage et une réflexion nécessaires sur ces centres. Le rapport à l’autorité, à la rupture, concepts à l’origine de la création des CER pour « rompre avec la spirale délinquancielle », sont ici exposés et illustrés de cas concrets qui nous mettent au cœur du travail de ces équipes. « La contrainte reste du côté du judiciaire, mais la demande de placement doit nécessairement s’enraciner dans l’éducatif. »

Faire face à la violence et à la délinquance, notamment à l’école, mais également au sein même des CER, participer à une prise en charge de jeunes adolescents dans un espace clos, expérimenter une délocalisation au Burkina Faso, enfin travailler sur la rupture comme « parenthèse ou comme étape d’un parcours ? », professionnaliser les équipes, sont les grands thèmes abordés par les différents articles.

Ponctué de citations de Fernand Deligny, ce nouveau numéro d’Empan, sans être exhaustif sur le sujet — le pourrait-il ? — assure cependant une forte contribution à l’évaluation et à la réflexion sur les centres éducatifs renforcés, sur le travail difficile accompli par les équipes en place, sur les orientations idéologiques et les valeurs morales qui sous-tendent leur intervention professionnelle, sur le contexte et les orientations politiques, enfin sur les aspects psychiques du rapport à la séparation pour ces jeunes en mal de repères et de construction du sens de leur propre existence dans un contexte social qui leur semble peut favorable.


Dans le même numéro

Critiques de livres