N°  | du 13 avril 2005 | Numéro épuisé

Critiques de vidéos

Le 13 avril 2005

Le traitement pluridisciplinaire de l’enfant maltraité et de sa famille

Jacques Trémintin

ANTHEA
7 place aux herbes
BP 219
83006 Draguignan Cedex
Tél. 04 94 68 98 48

Thème : Maltraitance

Le triptyque (trois cassettes) objet de la dernière livraison d’Anthéa utilise plusieurs supports qui offrent une très large palette d’analyses et réflexions : témoignages de victimes (particulièrement forts et émouvants), reconstitutions de thérapies (assez peu convaincantes), reportages de terrain (passionnants) et table ronde de professionnels (d’une grande richesse). La première cassette (« L’organisation générale du traitement ») met en scène plusieurs spécialistes de la question qui échangent à propos de l’effet destructeur de l’abus mais aussi sur le potentiel de l’enfant à se mobiliser pour s’en sortir. L’attitude de la communauté adulte qui l’entoure y est jugée essentielle pour lui permettre de rebondir : si la bienveillance, l’empathie et l’engagement sont de rigueur, le respect de l’enfant comme sujet et pas seulement comme victime est tout autant nécessaire. La seconde cassette (« L’intime et le territoire ») traite de l’articulation entre les différents intervenants qui gravitent autour de l’enfant.

Pour répondre à des familles souvent basées sur le morcellement et la confusion, il faut proposer une diversité de modèles qui puissent fonctionner dans la différence et la cohérence. Chacun doit être à sa place, les thérapeutes devant surtout offrir un espace de paroles ouvert pour permettre que les choses puissent se dire ou non, sans contrainte, ni coercition. La troisième cassette (« Espace transitionnel et expériences thérapeutiques ») est consacrée justement à l’utilisation d’autres médias que la parole, pour faire entendre certains traumas. Sont ainsi présentés l’atelier d’expression de survie créatrice créé, à Bordeaux, par Guy Lafargue, concepteur de l’Art Cru, la thérapie par le jeu et la créativité proposée par Vérity J. Gavin, ainsi que les groupes d’enfants suivant la thérapie par le conte méthodologique animée par Marie-Christine Gryson-Dejehansart. Si tous les intervenants de ces cassettes reprennent à leur compte le concept de résilience, chacun convient qu’il s’agit là d’une action de longue haleine.