N° 1161 | du 16 avril 2015 | Numéro épuisé

Critiques de livres

Le 16 avril 2015 | Jacques Trémintin

Le royaume de Tristan • Guide de survie d’une maman face à l’autisme

Anne-Sophie Ferry


éd. Michalon, 2015, (239 p. – 16 €) | Commander ce livre

Thème : Autisme

Qu’avons-nous fait pendant des décennies ? Comment est-il possible de nous être montrés collectivement aussi bornés, archaïques et maltraitants ? Le témoignage d’Anne-Sophie Ferry donne froid dans le dos. Son petit garçon manifeste très tôt des comportements pour le moins inquiétants : Tristan pleure pendant des heures, refuse obstinément de s’habiller, crie beaucoup, détruit tout, brise ses jouets, se jette au sol dès qu’on le contrarie, se tapant la tête, frappant ou mordant l’adulte qui veut le contenir, il se montre incontinent, répète des phrases en boucle, sautille et ne s’assied jamais, ne dormant que quelques heures la nuit, avant de recommencer une journée toute aussi déstructurée. Sa mère consulte. La réponse qui lui est faite est au mieux une banalisation, au pire, une stigmatisation : tout serait de sa faute ! Le diagnostic tombe implacable, comme un couperet : son enfant souffrirait d’une psychose fusionnelle avec elle.

La seule façon qu’il s’en sorte, serait de l’enfermer en hôpital psychiatrique, à quatre ans, loin d’elle. Ce que va vivre l’enfant. Ses parents l’en feront sortir, après qu’une infirmière compatissante les ait contactés clandestinement pour leur décrire l’enfer qu’il y vivait, hurlant toute la journée et se recouvrant de ses excréments. Anne-Sophie Ferry fait alors le choix d’une formation universitaire de l’approche comportementaliste. Elle nous décrit la renaissance, pas à pas, d’un Tristan qui retrouve très progressivement une dignité, grâce à des méthodes pensées, préparées et programmées avec soin, qui, pour être tant diabolisées n’en apportent pas moins des résultats évalués et quantifiés. Aujourd’hui, son enfant va bien. Et ce n’est pas grâce à la pédopsychiatrie officielle, mais malgré elle et contre elle. Accusation grave et dérangeante délivrée sans haine, ni colère, que l’on doit aussi écouter.


Dans le même numéro