N° 880 | du 10 avril 2008

Critiques de livres

Le 10 avril 2008 | Philippe Gaberan

Le coup de Foudre

Cultures et Sociétés, n°5


éd. Téraèdre, janvier 2008 (15 €) | Commander ce livre

Thème : Relations

Était-il bien sérieux pour une toute jeune revue marchant dans les traces d’un inspirateur trop tôt disparu, Armand Touati, de consacrer ses quelques cent cinquante pages au « coup de foudre » ? Pire, était-il vraiment utile d’en rendre compte ici ? Et bien oui ! Et doublement oui, à ces deux interrogations. Car ce petit fascicule aux accents de Cupidon est avant tout une belle réflexion sur la magie de la rencontre. Electrique, artistique, scientifique, médicale ou bien encore pédagogique, qu’elle soit hasardeuse, périlleuse, calculée ou bien contrôlée, la rencontre est avant tout ce par quoi se constitue l’être humain.

Et c’est dans l’ombre de la rencontre que se forge une foultitude de concepts indispensables à la relation, en l’occurrence éducative : le transfert (objet d’ancrage), l’absence (source de mirage), l’altérité (accoucheuse de destin), l’intimité (pourvoyeuse de festins) et tant d’autres mots qui sont là apportés par de ludiques contributeurs et néanmoins sérieux réflecteurs de l’âme humaine. Et puisqu’il n’est pas encore interdit de se faire plaisir en travaillant (fallut-il travailler plus) alors autant se payer le luxe de ce fabuleux coup de foudre. D’autant plus qu’il y a en marge de ce dossier deux bons coups de gueule à glaner : page 25 contre la « bac » et, p. 88, contre les modalités de recrutement à l’université.


Dans le même numéro

Critiques de livres