N° 1199 | du 19 janvier 2017

Critiques de livres

Le 19 janvier 2017 | Jacques Trémintin

Le cerveau de votre enfant

Dr Daniel S. Siegel et Tina Payne Bryson


éd. Les Arènes, 2016, (246 p. – 19,90 €) | Commander ce livre

Thème : Enfance

On a longtemps pensé que le cerveau se développait sous l’effet de la génétique et qu’à l’âge adulte il devenait immuable. La recherche neurobiologique récente a ouvert un immense champ de découvertes. Elle a ainsi pu préciser la spécialisation des tâches selon les aires concernées.
L’hémisphère droit concentre le langage et la logique analytique, là où le cerveau gauche est le siège des sensations, des images et des émotions. Le cerveau supérieur permet la réflexion, quand celui placé dans l’espace inférieur est dédié à l’instinct et à la survie, toute menace stimulant l’amygdale qui déclenche un état défensif sur un mode guerrier réduisant la conscience à trois modes : se figer, s’enfuir ou se battre.
Tout l’enjeu d’une bonne santé mentale tient dans l’intégration tant horizontale que verticale. Ce dont il s’agit, c’est de permettre des circulations fluides entre les différentes aires cérébrales, afin d’éviter tant la submersion de la réflexion sous un flot émotionnel que l’assèchement de la sensibilité et l’émotivité sous un désert rationnel. C’est là qu’intervient l’éducation, tant la neuroplasticité permet l’évolution du cerveau de l’enfant au gré des expériences, la musique écoutée, les livres lus, les émotions éprouvées affectant profondément son développement.
Et puis, il y a l’apprentissage qu’on lui propose du contrôle de ses émotions et de ses pulsions. Se connecter au cerveau droit de l’enfant en identifiant et reconnaissant d’abord ses ressentis permet ensuite de le diriger vers son cerveau gauche, en lui donnant ainsi la possibilité de trouver du sens et d’interpréter ce qu’il vit. Atteindre l’objectif de fonctionner avec le cerveau global de l’enfant est encore le meilleur moyen pour préparer l’adulte épanoui et équilibré de demain.


Dans le même numéro