N° 651 | du 30 janvier 2003 | Numéro épuisé

Dossiers

Le 30 janvier 2003

Le Visioboard, un ordinateur qui se pilote par le regard

Katia Rouff

Thèmes : Informatique, Polyhandicapé

Cédric Druez, jeune myopathe, a bénéficié du programme « Écrire avec les yeux », durant deux ans, pour préparer et passer un BTS Informatique de Gestion. Aujourd’hui, il cherche un emploi de concepteur de sites Internet

Cédric Druez écrit avec son œil droit. Ce jeune homme de 26 ans, myopathe, totalement paralysé, bénéficie depuis deux ans du programme « Écrire avec les yeux », mis en place par l’association Delta7 [1]. Cédric vit à Nanterre (Hauts-de-Seine) avec ses parents, dans un grand appartement en rez-de-Chaussée. Dans sa chambre aux murs vert pastel et au parquet de bois, il explique le fonctionnement du Visioboard, l’ordinateur qui permet « d’écrire avec les yeux ». Le Visioboard possède un système de commande par le regard. La souris se déplace grâce aux mouvements de l’œil. « Bonjour, ça va ? », la phrase apparaît sur l’écran, sans que Cédric ait fait apparemment un seul mouvement.

Devant l’air incrédule de ses visiteurs, il explique : « Le Visioboard est équipé de deux caméras infra rouge, reliées à l’unité centrale. La première détecte la position de mes yeux, la seconde la pupille de mon œil directeur, dont elle suit le mouvement. Un clavier virtuel me permet de saisir du texte. Il est équipé d’une prédiction de mots. Après la frappe d’une lettre, il affiche 5 mots. Si le mot désiré est inscrit, je clique dessus et le logiciel écrit le mot complet. Si le mot ne s’affiche pas, je frappe une seconde lettre et le clavier propose 5 nouveaux mots. Cet outil me permet de ne taper qu’une partie des lettres de chaque mot et donc de saisir un texte rapidement ». La prédiction existe aussi pour l’anglais et l’informatique. De la même manière le clavier possède une ligne avec les éléments fréquemment utilisés (@ - :/, etc.). Une touche permet un accès au clavier spécifique des mathématiques.

« Son œil est une souris », explique Pierre Druez, son père, en souriant. Graphiste, il travaille à domicile et aide son fils dans la vie quotidienne. « L’arrivée du Visioboard a changé la vie de Cédric mais aussi la mienne. J’allume l’ordinateur et je ne m’occupe plus de rien. Nous sommes beaucoup plus indépendants, l’un comme l’autre ». Cédric confirme : « Je communique facilement, j’envoie des mails, je surfe, je suis l’actualité, je télécharge de la musique – ma passion –, suis des cours sur Internet pour apprendre à utiliser le logiciel Photoshop, bref, je ne m’ennuie pas ».

Atteint d’une myopathie de Duchesne de Boulogne et trachéotomisé, Cédric parle difficilement. Il est dépendant pour toutes les activités de la vie quotidienne. Aujourd’hui, les mouvements oculaires sont les seules capacités motrices qui ne soient pas affectées par sa maladie.

Cédric a été le premier à utiliser le Visioboard pour accomplir ses études. En 2001 et 2002, il a suivi un BTS informatique de gestion avec 8 élèves valides au lycée Toulouse Lautrec de Vaucresson, un établissement régional d’enseignement adapté (EREA). En 2002, il a passé les épreuves du BTS. Une « première en France », rendue possible grâce à l’aide de plusieurs personnes. Un ergothérapeute de Delta 7 a assuré la formation, l’assistance et le suivi de Cédric. Une tierce personne l’a assisté chaque jour : mise en route de l’ordinateur, réalisation des comptes rendus journaliers d’activités, numérisation des supports de cours et assistance dans la vie quotidienne.

« L’autonomie acquise par Cédric Druez pour effectuer des activités scolaires individuelles à l’aide de la commande de l’ordinateur par le regard permet de réduire de 50 % l’aide humaine », évalue Bernard de Groc, directeur de Delta7.Lors de ses stages en entreprise, l’aide humaine s’est limitée au démarrage de l’ordinateur en début de journée et aux actes de la vie quotidienne comme l’alimentation. À son domicile, Cédric a pu effectuer ses rapports de stage, réviser ses cours et communiquer avec sa famille et ses amis de façon indépendante. Il a utilisé le Visioboard 8 heures par jour en moyenne. Il a bénéficié d’un poste Visioboard à l’école et d’un poste à domicile pour ses devoirs, auxquels il connectait un ordinateur portable qui faisait fonction de cartable électronique. Il a pu ainsi accéder en classe et au domicile à tous les documents numériques enregistrés sur son ordinateur portable.

Auparavant Cédric bénéficiait d’une aide humaine à temps plein en classe pour la prise de notes, les exercices et le suivi des enseignements, ce qui le rendait totalement passif. Pour passer son baccalauréat, la présence d’un secrétaire était indispensable. Le Visioboard lui a permis d’être indépendant pour les activités individuelles dans le cadre de sa formation et d’être actif dans ses études. « Cédric communique plus avec nous. Il réussit à travailler de façon indépendante, il prend de plus en plus d’assurance en lui-même », témoignait son professeur principal. Dès le troisième mois d’utilisation, le jeune homme utilisait quotidiennement le Visioboard à raison de 8 heures en moyenne avec des pauses de 5 à 10 minutes toutes les deux heures. Le coût de l’aide apportée à Cédric pour suivre ses études grâce au Programme « Écrire avec les yeux », s’est élevé à 48 426 euros pour l’équipement et à 24 757 euros par an pour l’aide humaine.

Aujourd’hui, Cédric recherche un poste de « Développeur de sites internet », aidé par l’association Delta7 et CAP emploi [2]. Elles l’accompagnent dans ses démarches auprès d’entreprises et d’association. « Je désire travailler à domicile, à mi-temps. Me rendre une fois par semaine sur le lieu de travail pour assister aux réunions et rencontrer les collègues », explique Cédric. Le jeune informaticien a déjà conçu le site d’une association d’astronomie <http://astrosurf.com/eratosthene/>. Il en assure la maintenance. Une association de Nanterre vient également de lui confier la réalisation d’un site. « Je suis aussi rapide qu’une personne valide et hyper motivé », dit-il.

Le programme « Écrire avec les yeux », a été mené avec l’Inserm et Métrovision, une PME d’optique française. Cinq années de recherche et d’expérimentation avec une centaine d’évaluateurs handicapés ont permis de mettre au point et de valider la station de commande de l’ordinateur par le regard Visioboard. Le programme « Écrire avec les yeux » est désormais entré dans la phase opérationnelle de l’essaimage en France. Delta 7 s’emploie à ouvrir 10 centres « Écrire avec les yeux », en partenariat avec les établissements sanitaires, médico-sociaux et de formation spécialisés dans la rééducation et la réadaptation des personnes handicapées. Une révolution.

Cédric Druez - 3, rue Gustave Courbet - 92000 Nanterre. Tel. 01 47 24 24 64. mail : cedric.druez@wanadoo.fr - Son site


[1Delta7 - 24, rue Marc Seguin - 75018 Paris. Tel. 01 46 07 42 22

[2CAP EMPLOI - Association pour la recherche d’emploi des personnes handicapées (AREPH) - 66, avenue François Arago - 92000 Nanterre. Contact : Guillaume Pons Tel. 01 46 49 86 30


Dans le même numéro

Dossiers

Quand l’informatique se met au service du handicap

Être jeune, lourdement handicapé et croire en un possible avenir professionnel, voire même en milieu ordinaire : une gageure ? L’« atelier autonome de publication » a voulu relever ce défi. Pour ce faire, il a mis sur pied une formation professionnelle sur deux ans

Lire la suite…