N° 617 | du 11 avril 2002 | Numéro épuisé

Critiques de livres

Le 11 avril 2002 | Patrick Méheust

La prévention spécialisée

Pascal Le Rest


éd. l’Harmattan, 2001 (388 p. ; 29 €) | Commander ce livre

Thème : Prévention spécialisée

Ce nouvel ouvrage de Pascal Le Rest nous introduit dans l’univers intime de la prévention spécialisée. Sur le plan juridique, l’article 40 du Code de la famille confère le soin aux départements « d’organiser dans les lieux où se manifestent des risques d’inadaptation sociale, des actions collectives visant à prévenir la marginalisation et à faciliter l’insertion ou la promotion sociale des familles ». Ce sont des organismes habilités qui mèneront, ensuite, les actions sur le terrain auprès des jeunes ou des familles en difficulté. Les concepts qui inspirent le travail de prévention spécialisée sont proches de ceux mobilisés par les ethnologues.

On peut lire, en effet, au fil des textes de référence : « Travailler dans la rue, c’est être disponible pour écouter, observer sans insistance et avec discrétion ? Il faut arriver à faire partie du paysage et avoir intégré les codes, les rituels autour desquels s’organise la vie des jeunes sur le quartier ». Cependant s’il s’agit bien, à travers un patient travail d’observation, de chercher à comprendre le « langage » des jeunes et à percevoir leurs repères de même que les signifiants qu’ils ont pu adopter, la tâche ne s’arrête pas là car l’objectif ultime est de parvenir à engager des processus de changement dans les comportements si le diagnostic préalable fait apparaître une telle nécessité. Mais ce premier travail de repérage doit intégrer une certaine dimension d’humilité car la présence même de l’observateur perturbe toujours le milieu que ce dernier prétend étudier.

Ainsi, comme le souligne Pascal Le Rest « l’observateur doit être conscient de ce qu’il véhicule s’il ne veut pas uniquement trouver ce qu’il cherche » ? Cette précaution ne doit pas empêcher de faire précéder tout projet d’action d’une étude d’implantation qui s’évertuera à préciser un certain nombre de données fiables sur lesquelles une mise en ?uvre pratique pourra sérieusement s’appuyer. Les exemples donnés par l’auteur sont à ce titre convaincants. L’histoire du quartier, ses liaisons avec les autres quartiers et le centre ville, les mouvements de population qui ont affecté son peuplement seront au nombre des éléments qu’il conviendra d’étudier de près. Puis, grâce à une campagne d’entretiens individuels, on tentera de mieux cerner les représentations et images symboliques qui sont attachées aux lieux clefs de l’espace : bâtiments, places, endroits porteurs de sens (ou de non sens ?). C’est à partir de cet « état des lieux » que pourront ensuite s’imaginer des modalités d’intervention destinées à produire un véritable changement.

L’ouvrage de Pascal Le Rest se révélera fort précieux pour tous ceux qui sont effectivement engagés dans des démarches similaires.


Dans le même numéro

Critiques de livres