Le 12 février 2018 | (75) PARIS

L’inconscient est le politique Charles Melman

Dans le cadre des grandes conférences de l’EPhEP

Pas de politique sans ordre moral, c’est-à-dire de prescription publique de ce qu’il y a à refouler. Et comme nous le constatons l’ordonnance peut vite changer selon les docteurs au pouvoir. Mais aussi bien, pas d’ordre politique qu’il soit despotique, aristocratique, démocratique sans que le choix moral, c’est-à-dire de la jouissance élue, ne le mette aux commandes. Il faudra l’écriture des discours par Lacan pour mesurer comment notre habitation par le langage nous fait les amants du maître que, à son insu, toute parole institue. Et, au vu des récents bouleversements de la rhétorique gagnante des élections, s’interroger sur le risque létal de la jouissance qu’elle implique.

Informations

•••••••••••••••••••••••••
À 21h les jeudis 22 mars, 5 avril
5 mai (avec Dominique Reynié)
24 mai (avec Patrick Guyomard)
au Centre Sèvres
35 bis rue de Sèvres - 75006 Paris