N° 751 | du 28 avril 2005 | Numéro épuisé

Dossiers

Le 28 avril 2005

L’équipe du Papotin rencontre Jacques Chirac

Le Papotin

Le 24 janvier 2002 Le Papotin était invité à L’Élysée. Extrait

(…)

Nathanaël : On aimerait faire quelque chose pour les Français

Jacques Chirac : Je vais te dire ce qu’il faut faire : il faut développer l’esprit de tolérance. Les Français ont l’habitude de se battre entre eux. Pas obligatoirement physiquement, mais de se disputer. Il faut développer la tolérance et la compréhension de tout le monde. Chacun a quelque chose à apporter. Et ce que vous faites là notamment avec Le Papotin, avec l’association, c’est quelque chose qui apporte un peu de diversité, de tolérance. C’est donc quelque chose de très positif.

Nathanaël : Mais il y a autre chose à faire : les Français sont les quatrièmes du monde au point de vue économique. Comment va-t-on augmenter la puissance économique de la France ?

Jacques Chirac : C’est une grande question et une grande ambition. Il faut tout faire pour encourager les Français à travailler. C’est lorsqu’on travaille qu’on produit de la richesse et deuxièmement, les encourager à investir. Tout cela doit se faire dans le respect d’un progrès social nécessaire pour que tous les Français se sentent solidaires et protégés.

Nathanaël : Nous voulons que tu t’arranges pour que le commerce augmente.

Jacques Chirac : Tu as raison, c’est une ambition normale. Le commerce est essentiel dans une économie.

Nathanaël : On voudrait rendre riches tous les Français.

Jacques Chirac : Il faudrait tout faire pour que tout le monde ait les moyens nécessaires pour vivre bien. C’est très difficile, mais c’est une grande ambition.

Nathanaël : Lorsqu’un pays achète des produits à un autre, ça se passe comment ? Est-ce que tu dois t’en mêler ?

Jacques Chirac : Non, les échanges sont libres maintenant.

Nathanaël : Qu’est-ce que tu as à la boutonnière ?

Jacques Chirac : C’est l’insigne de la Légion d’honneur. Le président de la République est traditionnellement grand maître de la Légion d’honneur.

Nathanaël : Je peux en avoir un ?

Jacques Chirac : Tu es trop jeune, mais puisque tu veux tant faire de choses pour les Français, alors un jour tu auras certainement la Légion d’honneur.

Nathanaël : Nous sommes jeunes pour cela, mais pas pour être connus.

Jacques Chirac : Tu as raison.

Nathanaël : Est-ce que tu peux parler de nous à la télévision devant tous les Français ?

Jacques Chirac : Du Papotin, j’en parlerais volontiers.

(…)


Dans le même numéro

Dossiers

Un institut médico-professionnel haut en couleurs

Quand le monde du handicap propose ses créations d’intérêt général dans l’espace public, ou quand un établissement sort à la rencontre d’un quartier : dans le dix-neuvième arrondissement parisien, un IMPRO particulièrement tonique habille les arbres, fait de la radio et des films, ne cesse de créer

Lire la suite…

Une expérience originale en institution : Le Papotin, journal atypique

Les journalistes du Papotin sont de jeunes adultes qui présentent des troubles de la communication de diverses origines et qui fréquentent plusieurs institutions spécialisées d’Ile-de-France. Quelques-uns participent depuis 16 ans à la réalisation de ce journal original, beau et poétique. Reportage depuis la salle de rédaction

Lire la suite…