N° 998 | du 16 décembre 2010 | Numéro épuisé

Dossiers

Le 16 décembre 2010

L’apport du théâtre-forum

Nathalie Bougeard

Afin de permettre aux parents de mieux comprendre et d’analyser leurs comportements, la Sauvegarde a fait appel à des professionnels du théâtre. Les résultats ont été à la hauteur des enjeux.

« Nous avons vu une importante différence dans la façon dont les mamans se sont révélées avant et après le théâtre », se félicite la psychologue Marie-Angélique Le Grand, animatrice de ce stage. Cofondateur de la compagnie Alter Ego, association d’éducation populaire, Ianis Camus n’en attendait pas moins. « Nous puisons notre démarche dans le théâtre-forum, concept créé par le brésilien Augusto Boal. L’idée est de jouer des saynètes inspirées des difficultés ou des questionnements du public et de le faire intervenir. Mais dans le cas présent, nous avons beaucoup utilisé de techniques de communication coopérative », explique ce professionnel qui anime régulièrement des sessions sur l’adolescence ou encore la démocratie participative. En fait, quel que soit le public concerné, le principe du théâtre-forum est d’interpeller avec les deux mêmes questions : est-ce que cela vous convient ? Comment faire pour que cela se passe autrement ?

_ « Les animateurs théâtre travaillent avec énormément de bienveillance et le théâtre est venu réveiller, titiller, et a permis d’aller chercher autre chose que du discours convenu. Nous avons travaillé sur les postures physiques, sur la communication non-verbale et cela déclenche une autre dynamique. Les quatre mamans ont joué le jeu, même si parfois, nous aurions aimé que cela aille un peu plus loin », apprécie Marie-Angélique Le Grand. Et son collègue Dominique Angot de citer en exemple : « Nous avions une dame très en colère du fait même de l’obligation de participer au stage. Grâce au théâtre, elle a pu lâcher beaucoup de choses. Le théâtre-forum incite les protagonistes à sortir du discours et d’être dans le vécu. Face aux problématiques que nous avons à traiter, cela s’avère un outil très intéressant. »

Seul bémol apporté par les deux professionnels : la taille du groupe. Initialement prévu pour une douzaine de participants, le stage a accueilli seulement quatre mères. De fait, le Parquet des mineurs de Rennes n’avait pas de parents correspondant au profil de la mesure et, de surcroît, sur les six personnes inscrites, quelques jours avant le démarrage du stage, un père a été incarcéré et un autre parent a entamé une cure de désintoxication. Toutefois, pas question pour Ianis Camus de faire du théâtre à quatre. Dominique Angot et Marie-Angélique Le Grand ont également participé. « Alter Ego a vraiment su s’adapter. Faire avec les participants au stage est tout à fait différent que de se mettre au niveau des gens. Cela nécessite d’accepter de se dévoiler, chose pas toujours simple pour un travailleur social. Il y a là une forme de mise en danger. D’ailleurs, émotionnellement, c’était très fatigant », conclut-il.


Dans le même numéro

Dossiers

Souvenirs positifs pour Aïcha

« Quand le juge m’a expliqué qu’il suspendait les poursuites si j’effectuais le stage ; je me suis sentie complètement infantilisée. J’ai essayé de lui expliquer que j’étais bien consciente de ce que j’avais fait, que c’était mon devoir, mais il n’en a pas (...)


Une mesure de prévention

Entretien avec Françoise Duvignau, chargée de mission au cabinet du procureur de la République de Paris.

Lire la suite…

Des stages de responsabilité parentale

Le mois dernier, le rapport Bockel appelait de ses vœux une « politique publique de la responsabilité parentale » proposant en vrac stages parentaux améliorés, « coaching parental », généralisation des contrats de responsabilité parentale et le recours facilité aux poursuites pénales contre les parents « défaillants »… Tollé des professionnels, qui pensent avoir d’autres cordes à leur arc.

Que faire alors lorsque le délaissement parental est constaté ? Depuis plusieurs années, des stages de responsabilité parentale sont mis en œuvre dans les tribunaux de grande instance. Un nouvel outil à la disposition des procureurs qui ne jugent pas nécessaire de poursuivre au pénal ces parents en difficulté.

Lire la suite…