N° 723 | du 30 septembre 2004 | Numéro épuisé

Critiques de livres

Le 30 septembre 2004 | Patrick Méheust

L’action sociale aujourd’hui

Jacques Ladsous


éd. érès, 2004 (144 p. ; 10 €) | Commander ce livre

Thème : Politique sociale

Le titre de l’ouvrage de Jacques Ladsous est un peu trompeur car son propos n’est pas véritablement de passer en revue les différents dispositifs mis en œuvre par l’action sociale contemporaine. Il s’agit plutôt du témoignage de quelqu’un qui porte un regard honnête sur sa propre trajectoire et tente de faire partager ses réflexions. Le lecteur est ainsi invité à voyager à travers ce qui a constitué l’histoire récente de l’action sociale et à rencontrer un certain nombre de personnages qui ont marqué l’auteur. Il faut dire que le parcours de Jacques Ladsous a été particulièrement intéressant puisque, éducateur lui-même, il a été amené à participer à la fondation des premières écoles d’éducateur.

Il a également côtoyé un certain nombre de personnalités en charge au niveau politique ou dans la haute administration des orientations de l’action sociale en France. Responsable du CREAI d’Ile-de-France, il a en parallèle assumé la vice-présidence du Conseil supérieur du travail social. Aujourd’hui retraité, Jacques Ladsous continue de s’investir activement dans diverses organisations et publie régulièrement articles et ouvrages en relation avec les questions éducatives et sociales. Voilà donc quelqu’un qui possède effectivement une légitimité à faire part au grand public de son « ce que je crois ».

À ce propos, Jacques Ladsous croit fermement à un travail approfondi de compréhension préalable du social basé sur l’observation, la description et le débat avec tous ceux qui peuvent apporter quelque chose dans l’appréhension des situations. La comparaison des contextes, la mise en évidence des analogies mais aussi des contradictions est un exercice utile pour faire progresser l’analyse du réel. C’est sans doute aussi une modalité judicieuse pour faire face aux évènements avec un certain enthousiasme, tout en évitant de répéter les erreurs qui ont pu être commises auparavant.

Précurseur en quelque sorte de la loi rénovant l’action sociale et médico-sociale (avec B. Lory), Jacques Ladsous s’inscrit dans la lignée de ceux qui militent pour que l’usager des diverses institutions sociales devienne acteur à part entière de sa propre transformation. Cependant, au-delà des bonnes intentions, l’auteur rappelle qu’il convient de réactiver constamment dans la pratique quotidienne les conditions qui permettent une prise en compte réelle de la parole des usagers et de leurs choix. L’action sociale authentique est « accompagnement, c’est-à-dire compréhension soutien et partage », peut-on lire page 124. Le sentiment d’être accompagné c’est aussi l’impression d’ensemble particulièrement agréable qui se dégage de l’ouvrage.


Dans le même numéro

Critiques de livres