N° 1108 | du 6 juin 2013

Critiques de livres

Le 6 juin 2013 | Jacques Trémintin

L’ABC d’une journée d’un aidant et d’un malade Alzheimer

Nathalie Demeyere


éd. Mélibée, 2012 (103 p. ; 12,50 €) | Commander ce livre

Thème : Personne âgée

Comment les aidants peuvent-ils se comporter face à une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ? Nathalie Demeyere nous propose ici un vade-mecum tout en sensibilité et en humanité.

Au-delà de la spécificité de cette atteinte grave, particulièrement invalidante, car irréversible, certaines préconisations présentent une dimension universelle pouvant convenir à bien d’autres handicaps partageant les mêmes fragilités et les mêmes détresses. La maladie d’Alzheimer est d’origine neurologique. Cette affection dégénérative provoque un déficit intellectuel qui s’instaure progressivement, accompagné de troubles tant du comportement social que du langage (aphasie), de la motricité (apraxie) ou de la perception (agnosie). Les manifestations de délire paranoïaque, d’agitation, d’agressivité, voire de violence sont les résultantes de la désorientation et de l’accumulation des situations d’échec provoquées par la perte de contrôle de soi. La prise en charge au quotidien requiert beaucoup de patience et de bienveillance.

On peut la résumer en un triptyque. Commencer par la recherche de la cause des comportements apparents : crise d’angoisse, douleur, fatigue, peur, changement dans l’organisation de la journée, intervention d’une nouvelle personne… Continuer par la sécurisation de la personne : la calmer et la rassurer, établir un contact physique apaisant, adapter son langage et ses réponses à ses pertes de mémoire. Prolonger par sa stimulation : associer le malade aux tâches quotidiennes, s’entretenir avec lui de son histoire familiale, utiliser les musiques, films, lectures qu’il aime.

Tout cela, bien sûr, n’est ni si simple, ni si facile, tant l’aidant est lui-même, parfois, pris dans sa propre anxiété. D’où la pertinence de ce petit guide apportant des conseils concrets et pratiques pouvant s’avérer bien utiles.


Dans le même numéro

Critiques de livres

Amandine Barthélémy, Sophie Keller, Romain Slitine

L’économie qu’on aime !