N° 1124

| du 31 octobre 2013
Dossier

Le secret vu par les organisations représentatives

Le secret professionnel vise à protéger les usagers et constitue un devoir éthique des travailleurs sociaux. Pour autant, du principe à la réalité, son respect n’est pas toujours simple et fait souventl’objet d’une grande réflexion, voire d’une bataille. L’affaire est complexe, car les professionnels ne sont pas tous soumis aux mêmes obligations légales et, dans certains secteurs, sont enjoints à pratiquer davantage le partage d’informations. Quelles informations partager ? À qui ? Comment ? Les organisations syndicales réfléchissent continuellement à ces questions, tout comme les professionnels dans tous les champs du travail social.

  • Social actualités
  • La chronique d’Étienne Liebig
  • Le billet de Jacques Trémintin
  • L’actu de la semaine
    • « Même pas mal »… Feue la fessée ?
  • Dossier : Le secret professionnel
    • Le secret vu par les organisations représentatives
    • Témoignages de trois salariés de la fondation La vie au grand air, « Un questionnement quotidien »
    • « Ne jamais oublier la finalité sociale du partage d’informations », interview de Brigitte Bouquet, professeur émérite au CNAM, ancienne assistante sociale
  • Initiative
    • AGE-Moise à Paris. Accompagner les femmes enceintes en difficulté
  • Rebonds
    • Résidents de MAS : aux frontières ou au centre de l’humanité ?
    • L’accès aux droits économiques et sociaux empêché, le travail social déshumanisé
    • Rémunération des stages, une voie sans issue
  • Offres d’emploi
  • Livres
    • Entre déchirure et soulagement - Jean-Louis Mahé
    • Accompagner vers la parentalité les personnes en situation de handicap - Bertrand Morin

Décryptage

« Même pas mal »… Feue la fessée ?

Où se situe la frontière entre correction et maltraitance ? Entre autres débats sociétaux exacerbés, hystérisés parfois, la France, à partir d’une plainte, s’interroge sur la fessée. Le « droit de correction » aurait-il vécu ?

Lire la suite…